information | promotion | politique

Schweiz|Mittelland|Nordwestschweiz|Ostschweiz|Projektstelle Zürich|Zentralschweiz|Romandie|Svizzera italiana
RSS Newsfeed | infoclic.ch Facebook | infoclic.ch Instagram | 
 DE | FR | IT
>> Actualités>> infoclic.ch>> Projets>> Réseau
Romandie > Actualités > Actualités > 

News

Enquête ch-x auprès de la jeunesse : intéressantes constatations sur la manière dont les jeunes adultes suisses s’identifient à la vie professionnelle

24 août 2011

La carrière professionnelle et le travail jouent un rôle important chez les jeunes adultes, mais ce n’est pas leur préoccupation principale, et ils ont de manière générale une saine conscience de leur propre valeur. Environ un dixième des formations ou apprentissages qu’ils entreprennent est interrompu en cours de route. C’est ce que démontrent les résultats de l’étude sur l’accès au monde du travail fondée sur les données de l’enquête ch-x de la Confédération auprès de la jeunesse.

Comment les jeunes vivent-ils leur intégration dans le monde du travail ? Que disent les jeunes adultes de 19 ou 20 ans à propos de leurs expériences à ce sujet, et qu'y a-t-il de véritablement important pour eux dans l'exercice de leur activité professionnelle ? - « L'accès au monde du travail », une étude organisée dans le cadre des enquêtes ch-x de la Confédération auprès de la jeunesse, livre des résultats intéressants et parfois assez surprenants :

 

  • C'est ainsi par exemple que, dans la vie des personnes sondées, les notions de profession et de travail jouent un rôle important, mais pas essentiel. La profession occupe en effet le troisième rang, derrière les préoccupations liées à la famille, au partenaire et aux enfants ainsi que la sphère des loisirs et des visions.
  • Le choix de la profession distingue les hommes et les femmes: alors que les hommes optent plutôt pour des activités artisanales ou techniques en visant des positions professionnelles où le prestige occupe une place de choix, les femmes s'intéressent plutôt à des activités artistiques et créatives en souhaitant faire jouer leur fibre sociale.
  • Majoritairement, les jeunes adultes ont une opinion d'eux-mêmes plutôt positive, ce qui permet de conclure qu'ils ont une saine conscience de leur propre valeur. A relever encore que cette auto-appréciation donne des résultats quelque peu plus élevés chez les hommes que chez les femmes.
  • En ce qui concerne le choix de la profession ou des études, force est de constater qu'il existe aussi des difficultés.
    Parmi les personnes sondées, les problèmes ou les embûches les plus difficiles à surmonter sont les suivants: manque de perspectives en matière de salaire, manque de possibilités en termes de carrière et de développement professionnel. Par ailleurs, un dixième de ces personnes relève avoir interrompu des études ou un apprentissage en cours de route.
  • Enfin, les jeunes adultes d'origine étrangère ont une situation plus précaire que les «indigènes» sur le marché du travail (plus de candidatures refusées, plus d'interruptions de la formation en cours de route).

 

Des examens pédagogiques des recrues aux enquêtes auprès de la jeunesse

Depuis leur création à l'époque de l'Etat fédéral de 1848, les enquêtes de la Confédération auprès de la jeunesse sont un outil mis en place par l'ancien Département militaire fédéral (DMF), devenu aujourd'hui le DDPS. Elles tirent leur origine des « examens pédagogiques des recrues ». Jusque dans les années 60 du 20e siècle, ces examens d'orthographe et de grammaire, de calcul et d'instruction civique que les jeunes recrues devaient passer servaient à contrôler l'efficacité des systèmes scolaires cantonaux.

 

Depuis, ces enquêtes ont été adaptées aux besoins de la Suisse moderne : elles ne se limitent plus à environ 60 % des conscrits qui accomplissent leur école de recrues, mais elles sont proposées à l'ensemble des jeunes Suisses lors de leur recrutement. Et depuis le passage au nouveau millénaire, ce sont environ 2000 jeunes femmes de quelque 80 communes choisies au hasard qui sont interrogées chaque année. En résumé : aujourd'hui, les enquêtes ch-x ne sont plus des examens, mais des sondages représentatifs anonymes organisés à l'échelle nationale auprès des jeunes adultes. Cette étude de grande envergure est effectuée dans sa forme actuelle depuis 2004. Les résultats de l'édition 2011 présentée aujourd'hui se basent sur les réponses de 47 000 jeunes Suisses, 1600 Suissesses du même âge, 165 ressortissants étrangers et 130 ressortissantes étrangères.

 

Adresse pour l'envoi de questions:

Silvia Steidle porte-parole du DDPS 031 324 50 86



Juniorexperts :
Pour les jeunes souhaitant être formés dans la gestion de projet ou qui ont besoin d’un coup de main.  www.juniorexperts.ch 


GenerActions :
Les jeunes sont soutenus dans leur projet par des seniors. Transmission intergénérationnelle. www.infoclic.ch/fr/generactions

Jeunesse impliquée : Journée de participation dans la commune. Pour faciliter l’intégration des jeunes dans la société. www.jeunesseimpliquee.ch

Notre Newsletter offre chaque mois des nouvelles et des informations actuelles à propos de nos projets et de nos partenaires.

Recommander ce site

Promotion

Avec le soutien financier de la Confédération, en vertu de la loi sur l'encouragement de l'enfance et de la jeunesse (LEEJ)

Partenaire Romandie